esse que éditions


Esse que quelqu’un
sait où on peut baiser
ce soir ? J’ai répondu
au bois

Une pièce d’Eric Da Silva

ISBN : 978-2-918937-04-3
104 pages
Parution décembre 2010
9 €



Commander


Retour à l'ensemble
des collections


 
« J’ai toujours habité près du bois de Boulogne, voisiné avec lui, de manières, dans des circonstances et à des périodes différentes. Un jour, il m’a semblé en avoir entendu et vu suffisamment pour faire monter et éclater la folie de ces dialogues et de ces scènes aperçues et j’ai senti pouvoir suivre comme le ‘mouvement secret’ de ces vies trop vivantes pour être vivables, dans ce désert peuplé de créatures passionnément vouées aux métamorphoses. »

Eric Da Silva





Revue de presse :

Article de Bruno Tackels dans Mouvement

« Le théâtre d’Eric Da Silva ne fait pas les choses à moitié. Dans ses pièces, la violence dégorge à fleur de peaux coupées, lacérées, morcelées, dépecées, défoncées, empoisonnées, shootées. Jusqu’au délire absolu que seul le théâtre peut faire voir.»

 

Article de René Solis dans Libération juillet 2010

« Le bois d’Eric Da Silva est le lieu d’une orgie verbale et sexuelle, un carnaval où corps, images, émotions et mots ne sont pas synchrones ; un endroit où il est impossible de ne pas se perdre et d’où Eric Da Silva n’arrête pas d’envoyer des messages.»

 

Article de Marie-José Sirach dans L’Humanité juillet 2010

« Pour aborder tout ça (l’identité, la marge, la pornographie) avec autant d’audace, il fallait le théâtre vertigineux, tourmenté et obstiné d’Eric Da Silva. »


Mouvement / Bruno Tackels /  Octobre 2010
Libération / René Solis / Juillet 2010 
L’Humanité / Marie-José Sirach / juillet 2010
Les trois coups / Anaïs Heluin / Juillet 2010
Sud Ouest / Antoine de Baecque / Novembre 2010